La prise de notes en classe

Cet article donne quelques pistes sur l’utilisation de la prise de notes en classe. Il est librement inspiré de Total participation techniques de Pérsida Himmela et William Himmele (2nd edition).

Il est parfois difficile pour les élèves de savoir quoi prendre comme notes, par où commencer et où s’arrêter. Les activités suivantes permettent de travailler autour de la prise de note.

Discuter, comparer et clarifier
Cette activité permet à chacun des élèves de lire les notes de ses camarades, de faire des comparaisons et d’adapter ses notes. Cela permet aux élèves de se rendre compte de ce que les autres ont retenu comme points importants, ils réfléchissent à ce qu’ils ont écrit et posent des questions à leurs camarades.
Mise en place :
1. L’enseignant demande aux élèves de se mettre par paires et de discuter, comparer et clarifier leurs notes.
Discuter : à l’aide d’une phrase, il s’agit de résumer ce qui est le point important de la leçon
Comparer : les élèves échangent leurs notes et les lisent. Ensuite, ils les comparent et notent leurs observations.
Clarifier : Chaque élève développe des questions afin de mieux comprendre ce qu’il a noté dans son résumé.
2. Après un temps défini, l’enseignant demande aux élèves de grouper deux paires afin de former des groupes de 4. Ils tentent de répondre aux questions préparées lors de la phase de clarification.
3. Les questions auxquelles les élèves n’arrivent pas à répondre sont récoltées et discutées avec toute la classe.

Notes à trous
Konrad, Joseph et Eveleigh (2009) conduisent une méta-analyse sur les notes guidées. C’est-à-dire des fiches de prise de notes comportant des lacunes. Les recherches tendent à conclure que les notes à trous influencent positivement les apprentissages et la prise de note.

Guide d’anticipation
Les guides d’anticipations sont un excellent moyen d’introduire une nouvelle matière. Ils sont faciles à fabriquer.
Mise en place:
1. L’enseignant prépare des phrases que les élèves évalueront comme étant juste ou fausse
2. Il demande aux élèves de lire les phrases et de répondre grâce à leurs connaissances actuelles. Leur réponse doit être notée dans une colonne intitulée « Avant »
3. Par groupe de deux, les élèves s’expliquent leurs choix.
4. Les phrases sont ensuite discutées par l’enseignant.
Exemple:

AvantAffirmationAprès
Vrai ou FauxUn carré est un rectangleVrai ou Faux
Vrai ou FauxUn polygone avec un grand périmètre a une grande aireVrai ou Faux
.. ..

Prise de notes imagées
La prise de notes sous forme d’images est un excellent moyen pour les élèves de s’arrêter et de réfléchir à ce qu’ils ont appris. Les notes images sont là pour accompagner les notes écrites, elles n’ont pas pour vocation de les remplacer. Lors de l’enseignement, pendant une pause volontaire de l’enseignant, les élèves dessinent ce qu’ils ont appris.
Mise en place:
1. L’enseignant sélectionne des moments stratégiques pour les pauses lors de son enseignement. Ce sont durant ces pauses que les élèves vont s’arrêter et repenser à ce qu’ils ont appris. Ils vont ensuite représenter le concept par une image. Pensez à bien préciser que la qualité du dessin n’est pas ce qui importe.
2. L’enseignant demande aux élèves de partager leur dessin avec leur voisin. Ils notent leurs questions.
3. L’enseignant traite les questions posées par les élèves.
4. À la fin de la leçon, l’enseignant demande aux élèves de dessiner une image qui reprend tous les éléments étudiés. Les élèves accompagnent leur image d’une phrase de résumé.
Exemple de fiche pour les élèves : ici

Notes à deux colonnes
Une prise de notes à deux colonnes (exemple de fiche: ici) peut être très utile aux élèves en leur permettant de relire leurs notes et de les résumer dans la colonne de droite. Ils prennent leurs notes dans la colonne de gauche et durant une pause de l’enseignant, ils résument leurs notes dans la colonne de droite à l’aide de mots clés et de dessins. La technique des notes à deux colonnes oblige l’enseignant à faire des pauses.

Réflexion
La prise de note avec réflexion est utile lorsque l’enseignement est frontal et qu’il dure passablement longtemps. Il permet de faire des pauses durant lesquelles les élèves assimilent l’enseignement.
Mise en place:
1. L’enseignant divise sa leçon en sections logiques. Il crée un document qui correspond aux différentes pauses. (exemple de fiche: ici)
2. Durant la leçon, l’enseignant s’arrête aux points de pause et demande aux élèves de prendre 3 minutes pour faire un résumé sommaire sur ce qui vient d’être présenté.
3. Après les 3 minutes, l’enseignant leur demande de se mettre par paire avec quelqu’un avec qui ils n’ont pas encore discuté aujourd’hui. Ils se présentent leur note.
4. Après deux minutes, un volontaire partage avec la classe son résumé.
5. Les élèves reprennent leur place et l’enseignant continue la lecture.

Pause, étoile, ordre
Cette méthode permet aux élèves de revoir leurs notes à chaud. Ils vont ensuite organiser leurs notes en mettant en évidence les concepts importants.
Mise en place :
1. Après la période d’enseignement et de prise de note, l’enseignant demande aux élèves de revoir leurs notes et de placer une étoile à côté des concepts importants.
2. Ensuite, les élèves sélectionnent les trois concepts qui leur paraissent importants. Pour chacun d’eux, ils rédigent un résumé
3. Puis ils classent ces trois résumés par ordre d’importance, en numérotant le plus important avec le chiffre 1.
4. L’enseignant donne du temps aux élèves pour comparer leurs notes et leur classement.

Débat carrousel
Le débat carrousel est une activité durant laquelle les élèves font un débat en incarnant différents points de vue. Cela permet aux élèves de considérer différents aspects d’une question.
Mise en place:
1. L’enseignant crée une question qui demande aux élèves une prise de position. La question ou l’affirmation est inscrite ou projetée au tableau.
2. Chaque élève reçoit une fiche telle que présentée ici, puis individuellement, il répond à la première case en haut à gauche.
3. L’enseignant demande à tous les élèves de passer leur feuille à leur voisin de droite. Les élèves lisent la première case et ajoutent dans la seconde case, un argument qui va dans le même sens que l’opinion de leur camarade.
4. L’enseignant demande à tous les élèves de passer leur feuille à leur voisin de droite. Il demande aux élèves de lire ce que leurs camarades ont écrit sur la feuille. Ils doivent ensuite ajouter un ou des contres arguments dans la cellule en bas à gauche.
5. L’enseignant demande à tous les élèves de passer leur feuille à leur voisin de droite. Chaque élève ajoute son propre argument dans la dernière case.
6. Chaque élève récupère sa feuille originale.
7. Chaque élève lit sa feuille et l’enseignant demande à quelques élèves de partager avec la classe des arguments pour et des arguments contre.

Table de résumé
Cette activité permet aux élèves de réfléchir aux points importants de la leçon.
Mise en place :
1. L’enseignant demande à chaque élève de résumer la leçon du jour par une seule phrase.
2. Les élèves se mettent en groupes d’au maximum quatre. Ils combinent leurs phrases en un paragraphe qui contient tous les points importants contenus dans les phrases individuelles.
3. Chaque groupe reçoit une feuille blanche et un feutre de couleur. Une couleur par groupe. L’enseignant demande aux élèves de plier leur feuille en 3 parties. Un membre de chaque groupe note avec son feutre le résumé du point 2 dans le tiers supérieur de la feuille.
4. Chaque groupe passe sa feuille à un autre groupe. Chaque groupe lit la feuille qu’il a reçue et analyse ce qu’il manque. Comment peuvent-ils améliorer le résumé avec des éléments essentiels. Le groupe écrit un résumé amélioré dans le second tiers puis passe la feuille à un troisième groupe. Le troisième groupe fait de même en améliorant le second résumé.
5. Chaque feuille retourne au groupe propriétaire. Les élèves lisent les deux améliorations proposées et passent en couleur les améliorations qu’ils jugent intéressantes pour améliorer leur résumé.
6. L’enseignant demande à des élèves volontaires de partager les améliorations qu’ils ont choisies.

Liste, groupe et étiquette
Cette technique est idéale en fin d’unité d’enseignement.
Mise en place:
1. Brainstorming individuel: L’enseignant demande aux élèves de noter de façon individuelle tous les concepts associés au sujet étudié. Les étudiants ont 2 à 3 minutes pour noter leurs pensées.
2. Brainstorming de groupe: L’enseignant compose des groupes d’au maximum 4 élèves. Il donne à chaque groupe une feuille de papier A3. Chaque groupe choisit un élève qui sera en charge d’écrire sur la feuille. Chaque groupe commence par écrie le nom du sujet au milieu de la page, en s’assurant d’écrire avec d’assez grandes lettres. Une seule couleur doit être utilisée. L’élève ajoute les concepts qui ont émergé au point 1. Ils peuvent également ajouter des concepts qui apparaissent lors de discussions.
3. Catégories: Durant cette étape, les élèves utiliseront des markers de couleurs différentes. Les élèves devront créer des catégories et mettre chaque concept dans l’une de leurs catégories. Les élèves ajouteront à leur feuille une zone de légende qui indique la signification des différentes couleurs.
4. Partage de la liste: Les élèves présentent leur feuille aux autres groupes.
5. Avec la classe: Les feuilles sont affichées en classe et des volontaires mettent en avant les points communs et les éléments surprenants ou oubliés.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *